Sur les pas du hérisson

Grand Paris Seine Ouest

Jusqu’en juin 2024, Grand Paris Seine Ouest organise un observatoire participatif. Après l’écureuil roux et le rouge-gorge, c’est au tour du hérisson d’être mis en lumière.

Comment participer ?
Avant de pouvoir observer un hérisson, il faut surtout savoir où et quand chercher… Les hérissons vivent principalement dans les haies, les chemins de terre, dans les bois ou aux abords d’une forêt. Ils sont principalement visibles le matin et la nuit de début mars à fin novembre.
Une fois cette première étape validée, rendez-vous sur seineouest.fr/herisson pour indiquer vos observations.
La cartographie en ligne vous informe également du nombre de spécimens recensés à Ville-d’Avray et aux alentours.

Un acteur de la biodiversité
Espèce dite « parapluie », le hérisson est un indicateur de la biodiversité. Sa présence sur un territoire fournit des informations sur la bonne santé de l’environnement. 
Il est aussi un allié précieux pour tous ceux qui ont la main verte. Défenseur naturel des vergers, ce petit carnivore d’une vingtaine de centimètres raffole des insectes, des limaces ou encore des escargots. 

Une espèce protégée
Le hérisson est une espèce sauvage et protégée. Il ne peut être détenu et transporté. De nature craintive, il ne faut pas le toucher. Il n’est pas recommandé de lui donner à manger. En effet, ce comportement le rend plus vulnérable et peut entraîner une dépendance à l’homme. Le lait, le pain et les croquettes ont également des effets nocifs sur le hérisson.

Crédit photo : Nicolas Davy