Jeunes enfants : Portes ouverte Ram Rap

Relais Assistantes Maternelles et Parentales
Samedi 25 mai de 10h à 13h
Pour les parents d’enfants de moins de 3 ans en recherche d’un mode de garde

Exposition des activités faites par les enfants ateliers animés par les assistantes maternelles et parentales  Matinée clôturée par un buffet multicolore
Entrée libre
RAM/RAP Chantecler, Mail du Docteur Bosvieux - Tél. : 01 47 09 27 27


Artisans boulangers ? Inscription à la Love Baguette

Pour la 3e année consécutive, AIDES, via l’opération Love Baguette, appelle les artisans boulangers-es à se mobiliser à ses côtés pour collecter des fonds au profit de la lutte contre le VIH. Une opération solidaire originale, simple et sans frais pour les boulangers-es qui accepteront de proposer à leurs clients cette baguette pleine d’amour. L'ouverture officielle des inscriptions aura lieu le jeudi 16 mai, à l'occasion de la Saint Honoré !

« Coeur de Ville partagé »

Les 3 candidats retenus pour le second tour de la consultation ont rendu leurs offres le 29 mars dernier. Le jury final se tiendra le 21 mai prochain. Ce jury sera composé de Valérie Mayer-Blimont, vice-présidente de la Métropole du Grand Paris, d’Aline de Marcillac, Maire de Ville-d’Avray, de Pierre-Christophe Baguet, Président de GPSO, et de M. Saint Marc, Directeur Général de Poste Immo (propriétaire de la parcelle de la Poste).
La volonté de la municipalité était de pouvoir montrer à la population des aperçus caractéristiques de ces offres. Aline de Marcillac a donc obtenu de la MGP, malgré un règlement du concours très contraint, l’autorisation d’organiser une exposition qui aura lieu au Colombier du 6 au 15 mai.
Des permanences d’élus sont prévues :
• 9 mai de 17h à 19h
• 12 mai de 10h à 13h : VDAgora spécial
• 13 mai de 17h à 19h
• 15 mai de 17h à 19h.
Vous pourrez alors poser toutes les questions que vous souhaitez pour vous approprier ce projet. Vous pourrez déposer vos observations dans un registre et/ou par Internet sur : https://demarches.villedavray.fr
Après désignation du lauréat par le jury le 21 mai prochain, une phase de concertation sera mise en place avec l’équipe lauréate afin de construire ensemble ce projet ambitieux.
Projet 1
Projet 2
Projet 3


Fête de la musique : inscrivez-vous !

Si vous chantez ou jouez dans un groupe, quel que soit votre âge et votre niveau, et que vous rêvez de vous produire sur scène, portez-vous candidat !Tous les styles musicaux sont représentés : rock, rap, reggae, chanson, jazz, chorale, classique...
Vendredi 21 juin en soirée, la municipalité et l’association SUM organisent une scène ouverte aux amateurs qui auront à leur disposition une scène équipée.
Formulaire d'inscription 


Coupures de courant

Des coupures de courant sont à prévoir par ENEDIS en raison de l'entretien du réseau électrique :
Mardi 14 mai 2019 de 8h30 à 15h30
7,6 au 8, 12 chemin des Lutins
15, 21, 21B rue de la Justice
5, 9, 4 chemin des Lutins
17, 24 au 28, 34 chemin Desvallières
6, chemin Des CLOSEAUX
30 RUE DE LA Côte d’argent
11, 21 rue de la Justice
25, chemin Desvaliières

Mercredi 15 mai 2019 entre 13h30 et 16h15
25, 33 rue Pradier
29 au 31 avenue Gambetta
10 Sente du Nord
27 ave Gambetta

Mardi 21 mai 2019 de 8h30 à 16h15
11, 17 rue de Marnes
15 rue de Marnes
15, 19, 6 avenue Thierry
5 au 19, 12, 13B avenue Thierry.


Discours Victoire du 8 mai 1945

Intervention d’Aline de Marcillac, Maire lors de la cérémonie du mercredi 8 mai 2019
"Monsieur le Maire honoraire,
Monsieur le Président du Comité d'entente des associations patriotiques,
Mesdames et Messieurs les élus du Conseil Municipal,
Chers élus du Conseil Municipal des jeunes,
Mesdames, Messieurs, chers amis,
 
8 mai 1945- 8 mai 2019. Cela fait 74 ans que la guerre 1939-1945 a pris fin. Que l’abomination des exterminations et des déportations a été complètement  mise à jour, que les camps de concentration ont été ouverts. Que les forces alliées sont venues à bout du nazisme au terme d’un conflit mondial qui a fait des millions de victimes, civiles et militaires, et qui a révélé  le plus abject de ce que notre monde dit civilisé pouvait produire. Cela fait 74 ans que dans de nombreuses villes d’Europe, il a fallu tout reconstruire. Que des hommes et des femmes, survivants de l’horreur, ont tenté, eux aussi, de raconter tout de même l’indicible et de survivre.
De tout cela, nous devons inlassablement faire  mémoire. Pour que ; jamais, les drames mais également les actes de bravoure de ceux qui ont eu le courage de s’opposer ne tombent dans l’oubli. Parce qu’il est de notre devoir collectif de nous souvenir et de rendre hommage à tous ceux grâce au sacrifice desquels  nous vivons dans une Europe et une France délivrée des oppresseurs. Nous devons le répéter , et le rappeler sans cesse, avec l’appui des enseignants, des chercheurs, des écrivains, des artistes.  Nous devons connaitre l’histoire pour démonter le moindres tentatives de ceux qui pourraient chercher à profiter de la disparition progressive des derniers témoins directs pour  la banaliser.
La bête immonde n’est jamais loin. Elle peut prendre différents visages, celui de l’exclusion, celui  des nationalismes, celui des populismes, et même simplement, celui de l’indifférence.
 
9 mai 1950. Cela fera 69 ans demain, que Robert Schuman, dont je rappelle que la place qui jouxte ce Monument aux Morts, porte le nom, alors Ministre des Affaires Etrangères, a proposé la création d’une organisation européenne chargée de mettre en commun les productions françaises et allemandes de charbon et d’acier.  Quelle intuition inouïe que de comprendre que se reconstruire ensemble en mettant en commun des pans entiers de leur économie, en commençant par les industries d’armement  était la meilleure manière de bâtir une paix durable et de lier, pour le meilleur, les destins de nos pays. Ce qui serait construit ensemble ne pourrait alors plus jamais être défait et c’était la meilleure façon d’apprendre à nous connaître et de garantir la paix. Cette histoire non plus ne doit pas être réécrite. Elle est écrite ! Et elle est infiniment précieuse !
L’Union européenne, c’était, au départ, la démocratie, la paix et les libertés. C’était l’intelligence collective. Aujourd’hui, c’est l‘Euro, c’est Erasmus, c’est la libre circulation, c’est un grand marché ouvert à nos productions, ce sont des espaces naturels protégés, ce sont des programmes de recherche, ce sont des protections pour tous, qu’il s’agisse des données personnelles, du droit de la consommation ou surtout des droits de l’homme.
L’Europe est devenue comme l’air que l’on respire, peut-être pas toujours assez visible mais vital.
 
Aujourd’hui, nous, citoyens de France, citoyens d’Europe, avons des défis inouïs à relever.  Défis écologiques, défis économiques, défis technologiques, défis éthiques. Nous devons protéger nos frontières extérieures du terrorisme.
Sachons nous inspirer du courage et du discernement des héros de la 2de guerre mondiale, nous souvenir de ceux qui sont venus nous sauver de la barbarie. Sachons nous inspirer de l’humilité, de l’ouverture d’esprit et de l’intelligence collective des pères de l’Europe.
 
Aujourd’hui, nous ne célébrons pas la victoire des bons sur les méchants ; nous célébrons la fin d’un drame universel et la défaite de la barbarie, nous rendons hommage aux millions de victimes. Et, en ce 8 mai, commémoration du jour de l’armistice, nous nous tournons avec détermination vers le 9 mai, jour de la fête de l’Europe.
 
Nous n’oublions rien des drames surmontés ni surtout des sacrifices endurés. C’est pourquoi je vous propose d’observer une minute de silence."

Discours Journée nationale de la Déportation

Discours d'Aline de Marcillac, maire, le dimanche 28 avril 2019 :
Nous sommes réunis comme chaque année, le dernier dimanche d’avril, pour nous souvenir des victimes et des héros des déportations de la guerre de 1939-1945.

Il y a 74 ans les armées alliées allaient faire leur jonction après avoir anéanti la Wehrmacht et, avec elle, le Nazisme. On croyait avoir vu toutes les horreurs dont celui-ci pouvait être capable.

Et bien, non ! La libération des camps, que nous commémorons aujourd’hui, allait montrer au monde que l’homme, quand il est fanatisé par une idéologie folle, peut toujours inventer pire.

La « purification ethnique », mise en œuvre au travers de la « solution finale », qui devait conduire à l’extermination totale des juifs et des tziganes du continent européen, nous a révélé ce qui semblait être l’envers de l’humanité, et qui était en réalité aussi un produit de notre humanité.

Comment l’homme a t-il pu commettre de telles horreurs ? On sait combien il peut se soumettre. Se soumettre devant des idéologies qui feignent de combler le vide de l’existence, se soumettre en face de régimes totalitaires qui enrôlent pour le pire, se soumettre devant les mouvements de masse qui promettent des lendemains radieux.

Entre 1939 et 1945, des Français ont prêté la main à cette horreur, souvent avec zèle et conviction. D’autres, au contraire, l’ont combattue, au prix de leur vie. Et nous, qu’aurions-nous fait ?

Bien sûr les exécutants se sont retranchés derrière leur devoir d’obéissance à des ordres qu’ils n’avaient pas à discuter. Mais ils savaient, comme bien d’autres, qui ne dirent rien…, par adhésion parfois, par facilité ou par peur, le plus souvent…

Oui, comment a-t-on pu en arriver là ? Comment notre Europe, si fière de sa civilisation et de sa culture a-t-elle été capable de se laisser ainsi dériver vers l’abime ?

Qui peut nous garantir que cela n’adviendra plus jamais ? On voit, partout dans le monde, et en France aussi, se multiplier des actes de profanations religieuses qui touchent toutes les Confessions et blessent les croyants de toutes les religions dans ce qu’ils ont de plus intime. Les événements sont nombreux à nous le rappeler, au Sri Lanka, en Nouvelle Zélande, en France, en Californie… En particulier, nous devons veiller à ne jamais laisser se développer les actes antisémites qui frappent les synagogues, les cimetières juifs mais aussi les individus pour ce qu’ils sont, indépendamment de ce qu’ils croient ou ne croient pas. Cette haine se déverse partout, dans la rue et sur les réseaux sociaux. Car pour reprendre les termes du rabbin Delphine Horvilleur, l’antisémitisme n’est pas le problème des juifs, c’est celui de la société toute entière. « Quand on commence à s’attaquer aux juifs dans la république, cela préfigure toujours une violence encore plus grande. » L’antisémitisme est à l’avant-garde de la haine de l’autre.

Ne pas nous soumettre, c’est nous exprimer et nous refuser à toute complaisance. C’est ne pas laisser la peur et la facilité nous guider. C’est ne pas se laisser diriger par le vide.

Nous sommes tous concernés, car tous responsables de la qualité de notre vie ensemble, et parce que nos libertés sont notre bien commun le plus précieux.

Des phares, heureusement éclairent notre route et nous invitent à comprendre que, dès lors que nous savons retrouver nos balises, nous savons nous réunir sur l’essentiel.

L’élan et l’émotion collective que nous venons de voir se manifester à Paris, en France, en Europe et dans le monde entier, alors que brûlait « notre » Cathédrale Notre Dame, nous aide à y croire. Si les hommes sont légitimement motivés par leurs besoins matériels, ils sont également capables de se lever pour défendre des « invisibles », ceux qui donnent sens, saveur et consistance à la vie. Ils ont compris que ce n’était pas uniquement du bois et des pierres qui se consumaient, mais bien un « vaisseau » inouï construit de main d’homme sur la base d’une extraordinaire inspiration collective. Cette cathédrale, depuis 850 ans rappelle à ceux qui croient au ciel comme à ceux qui n’y croient pas qu’ils ont une âme avide de ces nourritures du cœur et de l’esprit, et que chacun, ici comme ailleurs, y reconnait un fragment de son identité et de ce patrimoine commun qui nous relie.      

Nous, français, européens, pouvons oser être riches de nos identités familiales, culturelles, nationales, spirituelles, cultivons-les. Ce sont elles qui nous donnent la force l’envie de la rencontre de l’autre. Et c’est grâce à elle que nous pouvons réellement vivre l’altérité et éviter le retour de la barbarie. Car, comme le disait Paul Ricoeur, « pour rencontrer un autre que soi, il faut avoir un soi. »


Transport gratuit : Le Dagobus

Le Dagobus, navette 100% électrique et gratuite relie la gare de Sèvres / Ville-d’Avray au bout de la rue de Versailles.
Du lundi au vendredi, 10h30-14h et 20h-23h30.
Horaires de la navette en détail

Elle comprend 22 places (+accès PMR) et est pour l’instant entièrement gratuite pour les utilisateurs.

Vidéo de Ville-d'Avray... à découvrir

Vidéo de présentation de Ville-d'Avray : découvrez votre ville vue d'en haut!


Le secourisme avec l'USVA

En 2016, l’USVA propose à ses adhérents enfants, adultes et à leurs proches, un stage de formation au gymnase. En compagnie de Nicolas C, sportif, secouriste et Sapeur-Pompier, venez vivre une expérience passionnante et partagée entre enseignement, pratique et entraînement pour acquérir les bons réflexes.
http://usva.asso.free.fr


Trame verte et bleue

Sauvegarder les espèces animales et végétales
Les espèces végétales et animales ont besoin de circuler au sein des espaces naturels pour réaliser l’ensemble de leur cycle biologique. Or, leurs déplacements sont limités par notre étalement urbain qui dégrade la qualité de leurs habitats naturels et des continuités écologiques.
Afin de limiter ce phénomène, un nouvel outil d’aménagement a été conçu, la Trame verte et bleue, et s’inscrit dans notre Plan Local d’Urbanisme. Elle est formée de continuités écologiques terrestres et aquatiques, elles-mêmes constituées de réservoirs de biodiversité et de corridors écologiques, permettant le déplacement des espèces.

La fibre arrive à Ville-d'Avray

La commune de Ville-d’Avray, le fournisseur d’accès Orange et la société Covage 92, propriétaire du réseau fibre départemental, ont signé le 18 décembre 2019 une convention fibre optique. La commercialisation d’une offre fibre à Ville-d’Avray débutera à partir de mars 2019.

Une eau plus douce à votre robinet

Depuis le 24 février, l’eau potable distribuée par le SMGSEVESC depuis l’usine de Louveciennes a atteint son niveau cible en teneur de calcium : un TH total de 20°F, c’est-à-dire 16°F de taux calcique avec un pH de 7,7, ce qui représente une diminution du calcaire de près de 50%.

Après des essais concluants, l’eau adoucie arrive ! Depuis le 14 février, une eau moins calcaire sera distribuée dans le réseau d’eau potable. Le taux de calcaire passera alors progressivement de 32 à 20 degrés français.


Le Très Haut Débit à Ville-d’Avray

Le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine va prochainement faire le choix d’un nouveau gestionnaire du réseau fibre THD Seine.
En attendant d’obtenir la fibre, les habitants de Ville-d’Avray peuvent bénéficier d’Internet avec l’ADSL classique.
La fibre à terminaison coaxiale proposée par un certain nombre d’opérateurs commerciaux : elle ne donne pas toute la puissance de la fibre mais offre déjà un niveau de très haut débit très satisfaisant.


Prix de la solution digitale 2018

Déposez votre candidature ! Entreprise ou start-up, vous êtes porteur d’une solution digitale innovante ? Votre offre permet d’accompagner les TPE et PME dans leur transformation digitale ? Inscrivez-vous pour tenter de remporter la 3ème édition du « Prix de la solution digitale 2018 ».


Le raccordement de votre habitation à la fibre (2019)

LE DÉPLOIEMENT D’UN RÉSEAU FIBRE OPTIQUE EN TROIS ÉTAPES

ÉTAPE 1 : le déploiement de la fibre
Pour que les Dagovéraniens puissent bénéficier de la fibre, le réseau de fibre optique doit être déployé jusqu’à un point de branchement optique (PBO) situé dans les immeubles ou dans les rues de la ville pour les pavillons. C’est à partir de ce point de connexion que le logement devient raccordable à la fibre optique.

> Si vous êtes un bailleur ou un syndic de copropriétaire, contactez : Alexandre Monetto à alexandre.monetto@rank-consulting.fr ou au 06 22 15 84 23

ÉTAPE 2 : le raccordement des opérateurs de service
Les opérateurs commerciaux sont en train de réaliser les travaux pour permettre de raccorder leur service au réseau Covage. Une fois ces travaux achevés (1er trimestre pour Orange), les habitations deviennent éligibles au Très Haut Débit.

ÉTAPE 3 : la souscription à une offre d’accès fibre
Une fois le logement éligible et raccordable, l’habitant peut contacter un opérateur commercial pour souscrire un abonnement fibre. Un technicien de l’opérateur se chargera du raccordement final jusqu’à l’intérieur du logement en installant une prise terminale optique (PTO).


Dépannage à domicile : soyez vigilants

La DDPP attire l’attention des consommateurs.
Vous faites appel à une société de dépannage à domicile (travaux de chauffage, de plomberie, de vitrerie ou de serrurerie) soyez vigilants.
La nécessité de trouver un dépanneur dans l'urgence incite certains professionnels indélicats à abuser de la situation de détresse dans laquelle les consommateurs se trouvent.


Les projets de la ville soutenus par le Département

Un nouveau Contrat de Développement Département/ Ville a été signé pour la période 2016-2018. Il regroupe dans un contrat unique, les différentes subventions du Département, d’un montant total de 1 480 000 €.


Zen bus : votre bus en temps réel !

Les voyageurs peuvent optimiser leur trajet en suivant la position de leur navette en temps réel dans les rues de la ville, via un système de géolocalisation des bus 469 et Navette du Monastère.
Téléchargez l'application cartographique ZenBus :
sur l'Appstore ou sur GooglePlay et sur le site de GPSO.


Timbre dématérialisé

La suppression du timbre fiscal papier est effective depuis le 1er janvier 2019. L’usager qui ne peut payer par carte bancaire sur internet pourra toujours se procurer le timbre sous sa forme dématérialisée auprès des buralistes disposant d’un agrément et d’une solution technique permettant de vendre des timbres électroniques.
Pour autant, le timbre papier continue d'être accepté pendant une période de 6 mois afin que des usagers, qui disposeraient encore de timbres fiscaux dans ce format, puissent les utiliser.


Urbanisme et logement : arrêté de carence

Consultez la lettre adressée par Aline de Marcillac au Secrétaire d'Etat à la Cohésion des Territoires, Julien Denormandie. Ce courrier reprend dans le détail les arguments exposés devant la commission départementale SRU et le préfet des Hauts-de-Seine.

Vélib' : comment se faire rembourser son abonnement ?

Suite au retard considérable pris par Smovengo dans le déploiement initial des nouvelles stations Vélib' sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest, et, afin de dédommager les abonnés, le comité syndical Autolib' Vélib' Métropole du 5 avril dernier a confirmé le remboursement des abonnements pour les mois de janvier, février et mars 2018.

Pour effectuer une demande de remboursement : compléter le formulaire accessible sur votre compte Vélib' sur le site : www.velib-metropole.fr.
Plus d'informations

 

Les usagers ont jusqu'au 30 juin 2018 pour en faire la demande.


Election des membres de la chambre d'agriculture

Avis annonçant la révision des listes électorales : individuels et professionnels, les imprimés de demande d'inscription sur les listes électorales des électeurs individuels et groupements professionnels.

Zen bus : votre bus en temps réel !

Les voyageurs peuvent optimiser leur trajet en suivant la position de leur navette en temps réel dans les rues de la ville, via un système de géolocalisation des bus 469 et Navette du Monastère.
Téléchargez l'application cartographique ZenBus :
sur l'Appstore ou sur GooglePlay.
et sur le site de GPSO.


 
/ Utile / Mentions légales / Marchés publics / Newsletter / Contact Retour haut de page
 

13, rue de Saint-Cloud
92410 Ville-d'Avray

Tél : 01 41 15 88 88