Jean-Baptiste Camille Corot

Le père de Camille Corot acheta une demeure à Ville- d'Avray aux abords des Etangs en 1817. La famille s'y rendait à la belle saison du samedi au dimanche. Camille occupait une petite chambre très modeste ayant vue sur l'Étang Neuf.
Séduit par le cadre, Camille Corot passait de longues heures au bord des étangs rangeant son matériel dans une cabane en bois située sous un saule pleureur au bord du vieil étang.


Le Baron Thierry

Né à Versailles le 29 décembre 1732, le Baron Marc-Antoine Thierry est issu d'une famille au service du Roi. Après avoir fait campagne dans les mousquetaires gris, il devint premier valet de chambre du duc de Berry.

En 1770, il était colonel du Régiment Dauphin-Dragons.
En 1776, il devint premier valet de chambre du Roi.
En 1775, il acheta le manoir de la Brosse à Ville-d'Avray qu'il fit démolir pour édifier le château qu'il entoura d'un vaste parc.


Yehudi Menuhin

Né en 1916, Yehudi Menuhin, le célèbre violoniste, fut Dagovéranien de 1930 à 1935.
Sa famille avait loué à la famille Vian l'hôtel particulier « Les Fauvettes » au 33 rue Pradier dont le jeune Yehudi écrivait « c'était une vraie demeure, spacieuse et élégante, à sa façon un vrai petit Trianon de banlieue ».


Jean Rostand

Né en 1894, Jean Rostand, fils d'Edmond Rostand et de Rosemonde Gérard, s'installa à Ville-d'Avray en 1922 au 29 rue Pradier dans la belle demeure qu'avait occupée la Valtesse de la Bigne. Il y vécut jusqu'à sa mort en 1977.

Il ne connut jamais l'Ecole publique et son instruction fut toujours assurée à domicile par des précepteurs. C'est ce qui explique combien il fut, beaucoup plus tard, tant attaché aux vertus de l'Ecole Publique. C'est aussi la raison qui lui fit accepter si volontiers en 1963 d'inaugurer le groupe scolaire de Ville-d'Avray qui porte son nom.
 


Boris Vian

Il naquit en 1920 dans une villa proche des Etangs (41 rue de Versailles) et sa famille s'installa à la fin des années 20 dans un bel hôtel particulier « Les Fauvettes » acheté par ses parents au 33 rue Pradier à côté de la maison que Jean Rostand devait habiter en 1922.

Brillant élève au lycée de Sèvres, il fut reçu en 1939 au concours d'entrée à l'Ecole Centrale. Mais le travail d'ingénieur ne le passionnait pas. Il préférait les « surprises-parties » très en vogue à l'époque.
 


 
/ Utile / Mentions légales / Marchés publics / Newsletter / Contact Retour haut de page
 

13, rue de Saint-Cloud
92410 Ville-d'Avray

Tél : 01 41 15 88 88